Rechercher
  • Grégoire Quartier

Constat de la situation écologique et énergétique actuelle.

Comprendre ce qu'il se passe n'est pas en soit si compliqué. Ce qui est compliqué, c'est de s'approprier ce constat et d'y réagir, d'en faire quelque chose.

Petit rappel de la « complexité » de la situation, dans les grandes lignes :


Je vous propose un petit problème de logique. Lisez ces 4 petites suites logique et répondez à la question qui suit.


Suite logique 1 :

- Le modèle majoritaire de civilisation humaine actuel repose presque totalement sur les énergies fossiles.

- Les énergies fossiles sont des énergies non renouvelables.

- Les énergies non renouvelables sont indispensables pour faire fonctionner le modèle majoritaire de civilisation humaine.


Recommencez à lire depuis le premier argument.


Suite logique 2 :


- Le modèle majoritaire de civilisation humaine actuel repose presque totalement sur les énergies fossiles.

- Les énergies fossiles sont utilisées pour extraire des ressources non renouvelables.

- Les ressources non renouvelables font fonctionner le modèle majoritaire de civilisation humaine.


Recommencez à lire depuis le premier argument.


Suite logique 3 :

- Le modèle majoritaire de civilisation humaine actuel repose presque totalement sur les énergies fossiles.

- Les énergies fossiles provoquent des émissions de gaz à effet de serre.

- Les émissions de gaz à effet de serre provoquent un changement climatique.

- Un changement climatique de plus de 2 degrés pourrait être fatal au modèle majoritaire de civilisation humaine.


Recommencez à lire depuis le premier argument.


Suite logique 4 :

- Le modèle majoritaire de civilisation humaine actuel repose presque totalement sur les énergies fossiles.

- Les énergies fossiles multiplient par un très grand facteur la capacité de domination de l'humanité.

- La capacité de domination de l'humanité se remarque par une surexploitation des ressources provoquant la destruction de l'environnement.

- La destruction de l'environnement provoque un effondrement de la biodiversité.

- La biodiversité rend des services impossibles à remplacer au modèle majoritaire de civilisation humaine.


Recommencez à lire depuis le premier argument.


Question : Vous reposeriez vous sur les ressources renouvelables ou non renouvelables pour créer ce qui sous-tendra votre organisation humaine pour les siècles à venir ?


Je vous passe les problèmes des inégalités, des pollutions, de l'exploitation de l'homme par l'homme, des guerres pour les énergies, des pandémies, etc., qui sont en fait plutôt des symptômes de nos névroses et de notre civilisation, et qui entrainent les problèmes qu'on vit actuellement. Pour régler ces problèmes, on nous dit qu'il faut relancer la croissance (donc la production de richesse par l'extraction de ressources – cf. Suite logique 2) pour en sortir...


Et pourtant nous avons bâti la plus grande civilisation jamais bâtie, sur ces principes...


Vu de cette manière, sous forme de "Problème" à résoudre comme dans nos vieux livres de mathématique, on peut se demander comment on a pu ne pas anticiper la somme des conséquences qui paraissent pourtant compréhensibles pour un enfant de 7 ans qui saurait les lire.

Ca laisse songeur, et ça nous montre que le potentiel d'amélioration est gigantesque. Faire mieux ne sera pas difficile, et c'est plutôt encourageant.


Pour de prochains articles, je vous ferai revenir à cette introduction, parce qu'il me parait inutile d'en dire plus. Je rêve de lire des livres sur la transition qui ne commencent pas par répéter la problématique environnementale dans le premier tiers du livre (ça couterait moins cher, ca ferait moins de papier, et ca prendrait moins de place). Changeons de paradigme, et même si on n'a pas compris les "Problèmes" précités, on peut comprendre intuitivement que la joie et l'amour sont sûrement de meilleurs sentiments pour vivre et constuire que la peur et la tristesse.



28 vues0 commentaire